Amaury de La Grange

 Le Baron Amaury de La Grange est issu d’une famille Lorraine qui s’établit dans le Nord de la France au 17ème siècle. Elève de l’école des sciences Politiques, il s’engagea au Régiment de l’arme d’élite, les cuirassiers, en 1908.

Dés le début du conflit, il rejoint le 1er août 1914 le 4ème Régiment de cuirassiers à Cambrai et parti pour combattre l’ennemi dans la Meuse, puis dans la Marne. Affecté à l’état major du Général Leleu, Amaury de La Grange quitta la cavalerie dont les régiments étaient dissous pour faire place à l’infanterie et à la guerre des tranchées.

Le 14 juillet 1915, le Lieutenant Amaury de La Grange était sur sa demande affecté à l’aéronautique. A 27 ans, il venait de trouver son destin. Les deux années qu’il va passer en escadrille, effectuant de nombreuses missions de reconnaissance sur Farman MF 36 en territoire ennemi, vont l’imprégner pour toujours de la passion de l’aviation. Celle-ci se manifestera dans tous les postes de haute responsabilité qui vont jalonner sa carrière. Les problèmes aéronautiques, il les abordera avec une hardiesse et une justesse qui séduiront tous ses interlocuteurs.

Le 15 septembre 1915, il prend une permission de 3 jours pour se marier à Paris avec Miss Emily Sloane, une belle et riche américaine. Celle-ci passe son diplôme d’infirmière et s’engage dans l’ambulance de la Croix Rouge à l’hôpital de Malo les Bains.

Le 15 avril 1917, Amaury de La Grange qui attendait la prise de commandement d’une escadrille à Chalons sur Marne a la surprise d’apprendre qu’il est envoyé aux USA en mission militaire pour tenter d’organiser la mise sur pied de quelques escadrilles et de mettre en place la construction de moteurs d’avions.

Il parvient seul, et en peu de semaines, à convaincre les Américains, qui n’ont alors que quelques avions, de la nécessité de créer une puissance industrie aéronautique ; une force aérienne de plusieurs milliers d’avions américains arrivera à temps en France pour hâter la fin de la guerre.

 La paix revenue, il consacre dix ans de sa vie à la reconstruction du Nord, et devenu sénateur de ce département, il est nommé rapporteur de la Commission sénatoriale de l’Air.

De 1933 à 1939, devant les menaces hitlériennes grandissante, il usera de toute son énergie pour tenter d’obtenir des gouvernements successifs un changement dans leur conception de l’arme aérienne et surtout dans leur politique industrielle.

Il ne néglige pas pour autant l’aviation commerciale et, en 1939, cherche à créer, bien en avance sur son époque, un pool franco-américain sur l’Atlantique Nord.En 1937, il fut nommé Président de l’aéroclub de France et il y œuvra pendant douze ans, en pensant d’abord à la jeunesse. A ce poste, son refus de collaboration avec l’ennemi entraîna sa détention en Allemagne de 1943 à 1945, altérant gravement sa santé.

Comme président de la Fédération Aéronautique Internationale, il prôna une entente internationale pour la construction en grande série d’avions légers, ce qui aurait permis de les vendre à bas prix et de donner son essor à l’aviation de tourisme.

Le Baron Amaury de La Grange décéda en 1953 et son fils Henry-Louis respecta les vœux testamentaires de son père qui voulait que le château et le domaine de La Motte au bois seraient consacrés à la formation aéronautique.

PREMIÈRE GUERRE MONDIALE

Au cours de la Première Guerre mondiale, il sert comme lieutenant de cuirassiers à la bataille de la Marne, puis dans l’aviation à partir de 1915 en tant que capitaine d’une escadrille d’observation. Il prend part à la mission Joffre aux États-Unis et à la création de l’aviation militaire américaine (il rejoint la Distinguished Service Medal pour ses services). Gravement blessé peu de temps avant l’armistice, il se consacre à la reconstruction de son département après la fin de la guerre.

En 1919, il est élu conseiller municipal de Morbecque et membre du Conseil général du Nord. Il devient également président de l’Union agricole de l’arrondissement d’Hazebrouck et membre de la Chambre d’agriculture du Nord dès sa fondation en 1927.

Seconde guerre mondiale et après

Il est élu sénateur du Nord le 16 novembre 1930. Au Sénat, où il obtient sa réélection jusqu’en 1941, il est rapporteur du budget de l’Air en 1937 et vice-président de la commission de l’air à partir de 1938.

Il effectue une mission pour le gouvernement français pour préparer l’établissement de liaisons transatlantiques aériennes aux États-Unis en 1935, puis au Royaume-Uni l’année suivante.

Il devient président de l’Aéro-Club de France en 1937.

Il est sous-secrétaire d’État au Commerce et à l’Industrie dans le cabinet Paul Reynaud du 21 mars au 10 mai 1940.

Arrêté par la Gestapo, il est envoyé dans un camp spécial pour servir d’otage pour Hitler. Il est déporté à Buchenwald puis dans le Tyrol entre 1943 et 1945.

Président de l’Aéro-Club de France jusqu’en 1948, il devient président de la Fédération aéronautique internationale en 1950.

Il épouse une américaine, Emily Sloane, fille de Henry T. Sloane (fils du fondateur de W. & J. Sloane (en)) et de Jessie Ann Robbins (remariée à Perry Belmont). Ils seront les parents de Henry-Louis de La Grange et les beaux-parents de Louis de Guébriant.

Fonctions et mandats

  • Sénateur du Nord de 1930 à 1941
  • Sous-secrétaire d’État au Commerce et à l’Industrie du 21 mars au 10 mai 1940 dans le gouvernement Paul Reynaud

Les faits marquants

  • Fonctions

    • 21 mars 1940 – 10 mai 1940 : Sous-secrétaire d’État au Commerce et à l’Industrie (Gouvernement Paul Reynaud)
    • 16 novembre 1930 – 31 décembre 1941 : Sénateur du Nord
    • 14 décembre 1919 – 1940 : Conseiller général du Nord (élu pour le Canton d’Hazebrouck-Sud)
    • 1937 à 1948 : Président de l’aéroclub de France
    • 1950 à 1952 : Président de la Fédération Aéronautique Internationale

    Repères

    • Date de naissance : 31 mars 1888
    • Lieu de naissance : Paris (Seine)
    • Date de décès : 10 juin 1953 (à 65 ans)
    • Lieu de décès : Zurich (Suisse)
    • Nationalité : Française
    • Parti politique : Républicains de gauche
    • Père : Ernest de La Grange
    • Mère : Clémentine de Chaumont-Quitry
    • Conjoint : Emily Sloane
    • Enfants : Henry-Louis de La Grange

     

Prise de rendez vous 

Demandez-nous des informations